Se fixer des objectifs

Métro – boulot – dodo … Voilà un slogan entendu et ré-entendu, mais comment qualifieriez-vous votre vie en quels mots ?

Si je vous propose ceci : réveil – transport – boulot – transport – repas – télé – dodo, est-ce que cela vous parle plus ? Il n’y a pas de mal à avoir une vie rythmée en semaine par le travail et les obligations, cependant il s’agit souvent de la partie « alimentaire » de notre vie.

Le week-end on peut y ajouter les sorties avec les amis, les activités des enfants, les rituels (la tonte de la pelouse, le déjeuner du dimanche chez la belle-famille…). Là encore, avoir un rythme bien calé n’est pas un mal en soi.

Et sur du long terme, est-ce que la vie ne ressemble pas à ceci : école – travail – retraite – cimetière ?

Troupeau de moutons sans objectif

À la différence des animaux, l’Homme a capacité à se projeter dans l’avenir même lointain, il a capacité à s’interroger sur le pourquoi de ses actes et surtout dans nos société occidentales, alors que nous avons pratiquement tous un toit sur la tête et des aliments dans notre réfrigérateur, nous avons capacité à dépasser le stade de la simple survie et à nous demander ce pourquoi nous vivons.

Nous pouvons matérialiser le sens de notre vie en nous fixant des objectifs, des buts. Et vous, avez-vous déjà réfléchi à vos objectifs dans la vie ?

Définir de bons objectifs

Quel que soit le contexte, personnel, professionnel, financier, amoureux … un objectif valable doit réunir un certain nombre de caractéristiques. Il doit être :

  • Ambitieux : Ayez toujours des objectifs élevés, ne vous contentez jamais de viser une cible médiocre. Soyez confiants dans vos capacités à atteindre votre but et répétez-vous souvent que, si vous travaillez alors vous y arriverez. Croyez en vous !
  • Réaliste : Vous devez croire en le fait que vous pouvez atteindre votre objectif sans quoi il y aura toujours une petite voix intérieure pour vous décourager ; un objectif inatteignable risque de vous démotiver très rapidement.
  • Mesurable : Quels que soient vos objectifs vous devez toujours pouvoir mesurer où vous en êtes : cela vous permet non seulement de mesurer votre avancement et l’efficacité des travaux que vous menez, mais aussi cela vous permet de valider l’atteinte de cet objectif. Fixez également une échéance ou une date d’atteinte de chaque objectif.

Exemples

Enfin, il est important de formuler un objectif de façon positive au lieu de formuler des contre-objectifs. Pour illustrer ces propos, voici quelques exemples :

« Je veux aller bien » : Qu’est-ce qu’aller bienpour vous ? Comment le mesurez-vous ? Quand souhaitez-vous atteindre cet état ?

« D’ici 1 an je ne veux plus être malheureux » : Pourquoi formuler un contre-objectif (fuir le malheur) au lieu d’un objectif positif (atteindre le bonheur) ? Comment définissez-vous le bonheur ?

« Je vais me former et dans 6 mois j’aurai retrouvé du travail » : Voilà qui est mieux !

Les sous-objectifs : pourquoi faire ?

Tout objectif peut se décliner en sous-objectifs : il s’agit d’objectifs intermédiaires vous permettant de suivre votre progression de façon plus fine et éventuellement de corriger vos actions si le résultat n’est pas au rendez-vous. Par exemple un objectif de poids à 2 ans peut-être décliné en sous-objectifs trimestriels : vous pouvez ainsi mesurer régulièrement votre poids, mais surtout, si par exemple lors d’un mois vous n’avez pas du tout maigri, demandez-vous ce qui fera que lors du mois suivant vous aurez avancé voire rattrapé votre retard et prenez des mesures correctives s’il le faut.

Personne ne devrait définir vos objectifs à votre place et en retour, vous n’avez pas à définir des objectifs pour d’autres adultes. Chacun est responsable de sa vie, de ce qu’il veut en faire et chacun parcourt à sa façon son propre chemin de vie.

Atteindre ses objectifs

Je vais vous lister dans ce chapitre quelques étapes pour vous permettre de bien imprimer vos objectifs dans votre cerveau en vue de les atteindre.

Voici la séquence que je vous propose :

Ecrire

La première étape consiste à écrire vos objectifs, par exemple dans un cahier ou sur un tableau blanc chez vous ; cela peut paraitre anodin, mais c’est la première façon de passer à l’action et c’est une manière de les formaliser.

S’approprier

Pour vous approprier vos objectifs, vous allez les relire au moins 2 fois par jour, à haute voix. Vous devez imprimer ces objectifs dans votre cerveau, les indiquer à votre subconscient pour qu’il se mette à votre service. Il ne s’agit pas d’une quelconque excentricité ; ceci est la base du fonctionnement de votre Système d’Activation Réticulé (ou SAR). Je vous proposerai un futur billet pour vous donner quelques éléments à ce sujet.

Planifier

À partir des objectifs que vous vous êtes assigné, définissez un premier plan d’action : quelles sont les étapes préalables pour atteindre chacun de vos objectifs ? Quels sont les pré-requis que vous n’avez pas encore satisfaits ? Quelles compétences ou aptitudes vous faudrait-il acquérir ? Et maintenant, quelles actions mettez-vous en place pour développer ces compétences ? Quelles formations entreprenez-vous ?

Agir

Définissez la suite de votre plan d’actions : que pouvez-vous tout de suite mettre en oeuvre ? Quelles actions pourrez-vous entreprendre lorsque vous aurez acquis tout ou partie des compétences qui vous manquent ?

Echanger

N’hésitez pas à fréquenter des personnes qui ont des objectifs similaires aux vôtres ; non seulement vous vous motiverez mutuellement mais en plus vous pourrez vous apporter des astuces, des informations vous permettant de gagner du temps dans votre processus.

Optimiser

Valorisez votre temps ; nos journées ont une durée limitée, nous ne pouvons pas tout faire à la fois. Identifiez dans votre emploi du temps de périodes non productives : transports, télé, vidéos … et employez une partie de ce temps pour avancer vers vos objectifs ; il ne s’agit surtout pas de vous priver de tous vos plaisirs ou moments de détente, mais de définir quelles sont vos priorités et d’adapter votre emploi du temps en conséquence.

Les freins

Vous rencontrerez sans doute des freins dans votre démarche ; en voici quelques-uns :

Se former, oui mais comment ? Combien ça coûte ?

Si vous cherchez sur un moteur de recherche les mots « formation gratuite thème » (le thème étant le sujet sur lequel vous voulez vous former), vous devriez obtenir entre quelques centaines et quelques millions de réponses ; lancez-vous !

Si on se moque de moi ?

Avoir des objectifs précis est en effet assez peu commun de nos jours, et travailler pour les atteindre l’est encore plus. Vous pourriez passer pour un original et susciter de la condescendance voire de la moquerie si vous annoncez vos projets de but en blanc à n’importe qui. « Quand on entreprend quelque chose, on a immédiatement contre soi ceux qui font la même chose, ceux qui font le contraire et ceux qui ne font rien » (Jean-Pierre Petit). La solution : Avancez dans vos projets, laissez les autres constater le changement. Si vos amis se moquent de vous, est-ce que ce sont les amis dont vous avez besoin ? Est-ce que de vrais amis se permettront de vous juger ou de vous dévaloriser ?

Je ne vais pas y arriver…

Vous ne réussirez pas tout ce que vous entreprendrez dans la vie, cependant une chose est certaine : si vous n’essayez pas alors vous échouerez à coup sûr. Faites-vous confiance : Avec de la motivation on soulève des montagnes. Croyez en vous-même !

Conclusion

Vos objectifs ne regardent que vous, vous n’avez de comptes à rendre qu’à vous-même, et éventuellement à la personne qui partage votre vie. À cette exception près, personne n’a le doit de critiquer vos objectifs, de dire ce que vous réussirez à faire ou pas dans la vie et donc de vous juger !

Soyons clairs : S’il y en a à qui cela ne plait pas, qu’ils aillent de faire voir !

Promeneur qui trace son chemin

Pour aller plus loin, je vous recommande la lecture de deux livres ; ce sont des classiques dont vous avez peut-être déjà entendu parler, à mon avis ils en valent la peine :

Le premier est La magie de voir grand, de David J. Schwartz. Ce livre est une véritable invitation à passer à l’action : il passe en revue à la fois nos freins (à commencer par l’excusite : je suis trop vieux, trop malchanceux…) et la mentalité qu’il convient d’adopter pour atteindre ses propres objectifs.

Le second est Réfléchissez et devenez riche de Napoleon Hill. Ce livre est axé sur l’argent, cependant la démarche proposée, et dont je me suis librement inspiré ci-dessus, est applicable à tout objectif. Ce livre est assez ancien cependant l’état d’esprit à adopter n’a pas changé d’un iota : il faut définir ce que l’on veut puis passer à l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *